Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Agir pour vivre dignement

En ce début 2006, les difficultés de vie s’accroissent fortement pour une grande majorité de retraités.

Pourtant il n’y a aucune fatalité à cette situation : Les actionnaires engrangent une énorme partie des profits réalisés dans les entreprises par les salariés. Dans le même temps, le gouvernement amplifie sa politique de remise en cause des garanties sociales et de tout ce qui s’apparente à une protection individuelle ou collective, souvent acquise de haute lutte.

Inverser cette courbe d’appauvrissement des retraités est une priorité utile est nécessaire.

Les 2% d’augmentation du montant des pensions du régime général pour l’année 2005 et 1.8 % pour l’année 2006 sont notoirement insuffisant comparés aux multiples augmentations des produits de consommation courante ou des frais incompressibles obligatoires : loyer, transports, gaz, carburants, mutuelles, fiscalité locale qui fait des bonds en avant sans précédent : les collectivités territoriales subissant la décentralisation « sauce Raffarin/Villepin »

L’accès aux soins est de plus en plus remis en cause pour un grand nombre de retraités.

Les dernières mesures concernant le budget de la sécurité sociale pénalisent durement salariés et retraités celles ci s’ajoutant à la liste déjà longue des coups portés à notre système de protection sociale. Les transferts de remboursements grandissants de la sécurité sociale vers les mutuelles rendent celles ci inaccessibles pour un nombre important de retraités.

S’attaquer uniquement aux dépenses en culpabilisant les retraités n’est pas seulement odieux mais inefficace !

Les recettes sont notoirement amputées par un chômage endémique, par les bas salaires, par des années d’exonérations de cotisations des entreprises. Il faut inverser cette démarche destructive et en finir avec cette misère qui gagne chaque jour un peu plus les salariés, les demandeurs d’emplois et les retraités de notre pays.

Porter haut et fort nos revendications :

- 200€ par mois pour tous tout de suite, comme mesure de rattrapage du pouvoir d’achat.
- Pas une retraite en dessous du SMIC.
- Indexation des retraites sur les salaires.
- Pension de reversion à 75% de celle du conjoint.
- Des services publics de qualité sur tout le territoire au service du plus grand nombre.
- Le droit à la santé pour tous, ce qui sous-entend les non applications du forfait de un euro par acte médical, des 18€ non remboursés par acte supérieur à 91€ et de l’augmentation du forfait hospitalier.

Nous avons le droit de vivre bien et longtemps notre retraite !

Ensemble, toujours plus nombreux, participons massivement à toutes initiatives d’actions avec les retraités mais aussi avec les actifs !

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.