Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Assez de bavardage ! Nous exigeons des actes par l’arrêt des coupures d’électricité et du gaz pour les usagers d’électricité !

Pour que les injustices sociales cessent, Pour une autre politique sociale, Pour la démocratie, Agissons !

La situation économique et sociale ne peut plus durer, il faut y mettre un terme.

Il en est assez de faire des salariés, des privés d’emplois, des immigrés, des pensionnés et retraités des boucs émissaires responsables des difficultés actuelles.

Il devient indécent de voir exploser les profits des entreprises, s’afficher les plus grosses fortunes, alors que la pauvreté gagne dans le pays.

Les licenciements reprennent de « plus belle », la précarité se généralise, le chômage retrouve la pente « ascendante », malgré la propagande officielle les salaires reculent au point que nous arrivons à une « smicardisation » du travail qualifié, la protection sociale est mise en pièce.

Les droits des chômeurs reculent à nouveau, il devient difficile pour beaucoup de pouvoir se loger décemment, de payer son loyer, ses factures de téléphone ou d’électricité, de vivre dignement et décemment.

La situation s’empirera avec les CNE et l’ensemble des contrats précaires.

Les tentatives de culpabilisation sont orchestrées par le gouvernement et le MEDEF. Ainsi les chômeurs et les salariés en situation de précarité seraient des fainéants et des mauvais payeurs.

Les gens qui ne peuvent subvenir aux besoins les plus élémentaires doivent vivre dans la rue, ou alors se voient couper l’électricité et de chauffage.

A cet effet, la direction d’EDF/GDF distribution accélère les coupures et engage des poursuites à l’encontre des municipalités qui ont promulgué des arrêtés municipaux interdisant sur leur territoire les coupures de courant pour les familles les plus en difficultés.

Ces coupures poussent les familles précaires à utiliser des moyens de substitution d’éclairage et de chauffage dangereux qui peuvent provoquer de véritables drames humains.

Il est urgent de faire immédiatement cesser ces injustices sociales ! Les responsables en sont le MEDEF et le GOUVERNEMENT !

Assez de bavardage ! Nous exigeons des actes !

- 1. L’arrêt immédiat des coupures de courant pour les usagers en difficulté
- 2. La création d’une commission régionale de contrôle du service public d’électricité
- 3. Un logement pour tous
- 4. Développer le plein emploi pour tous en instaurant une sécurité sociale professionnelle qui permettrait de protéger les salariés dans toutes les situations de rupture de son intégration professionnelle, en reconnaissant les droits attachés aux salariés, transférables (droit à la formation, reconnaissance des qualifications et des compétences ainsi que certains avantages sociaux etc.).
- 5. Faciliter l’accès à la formation, en créant un service public de type nouveau dans lequel les organisations syndicales seraient associées à la gestion de l’ensemble des outils actuels de formation continue
- 6. Développer les conditions d’une bonne santé pour les travailleurs. Plus aucun salarié ne doit voir son espérance de vie raccourcie par de mauvaises conditions de travail.
- 7. Transformer la contribution patronale aux institutions sociales ( SECU et UNEDIC sur la base d’une double modulation des cotisations permettant notamment de tenir compte de leur gestion de l’emploi et du travail.)
- 8. Développer les services publics et la démocratie sociale.

L’argent existe pour financer ces mesures, il éclabousse les Français tous les jours à la télévision et dans la vie au quotidien.

Pour que les injustices sociales cessent, Pour qu’une autre politique sociale voit le jour

Pour que la démocratie sociale triomphe.

Il faut nous en mêler !

Il faut agir !

le tract :

PDF - 153.6 ko

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.