Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Compte-rendu de la réunion du 19 septembre 2005 du secteur « Aménagement du territoire - Services Publics »

A partir des débats engagés à la Commission Exécutive de l’Union Départementale, cette dernière a demandé au secteur de se réunir afin de lui faire des propositions d’initiatives dans le but de mobiliser plus largement les salariés sur la question de la défense et de l’amélioration des services publics.

La liste est loin d’être exhaustive, mais le constat est éloquent : Les menaces sur les fermetures de lignes SNCF, la poursuite de la privatisation d’EDF et de GDF, où les réorganisations des services et du travail et l’externalisation des missions, la diminution drastique des effectifs pourraient conduire à la fermeture prochaine des sites de Langeais ou Château-renault, la fermeture des classes dans l’éducation nationale, la fermeture de la Trésorerie de Tours-Nord, des bureaux de postes.

Malgré les actions revendicatives menées à l’intérieur même de ces entreprises ou de ces services, les directions poursuivent la mise en place de leurs projets sans aucune concertation.

Plus grave, les usagers ou les élus ne sont jamais associés dans la phase de réflexion sur les restructurations. L’exemple de la fermeture des bureaux de Postes démontre qu’aucune concertation n’a été engagée et que les élus des communes sont mis devant le fait accompli sans véritable choix et sans pouvoir donner d’avis. Les élus des communes et les représentants des salariés ont d’ailleurs dénoncé un mutisme de cette Direction qui ne recherche que la rentabilité financière alors qu’il faudrait des garanties d’une amélioration du service rendu et ce, notamment en zones rurales.

Différentes initiatives syndicales ont été entreprises dans le cadre des projets de restructurations des services publics :
- le communiqué de la CGT du 19 août « Halte à la casse, donnons de l’avenir aux services publics en Indre et Loire »,
- le débat public organisée le 29 août 2005 à la salle des fêtes de Cangey sur le thème du maintien du service public postal en zone rurale,
- la demande de la CGT, début septembre, au Préfet d’Indre et Loire de le rencontrer afin de développer nos propositions et d’obtenir la réunion de la Commission Locale Interministérielle de Coordination d’Indre et Loire et la commission départementale d’organisation et de modernisation des services publics, Dans l’attente, il pourrait décider d’un moratoire sur la réorganisation des services publics actuellement engagée (mesure d’ailleurs préconisée dans la circulaire du 2 août 2005 par le Ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du Territoire).
- un tract pétition national « EDF 100% public »,

De plus dans le cadre des forums décentralisés, la Confédération propose que celui sur les services publics se tienne à Tours vers la fin novembre, début décembre.

Le collectif propose à la Commission Exécutive diverses réflexions et propositions d’actions. Au-delà du constat qui s’impose dans chacun des secteurs concernés sur la dégradation des services rendus aux populations, il nous faut avoir la volonté collective pour une plus grande cohérence des actions et des revendications sur les territoires afin de mieux définir les besoins des populations dans chacune des communes de notre département. Les choix du Gouvernement, s’ils conduisent à l’affaiblissement des missions de Services Publics, appellent à dépasser la seule défense de l’existant. Le débat autour de la maison de Service Public appelle à clarifier son rôle, ses missions, son financement et le statut des salariés y travaillant.

Nous avons donc la nécessité impérieuse de construire des propositions revendicatives de territoire qui s’appuient sur l’ensemble de nos syndiqués du public et du privé et qui pourront être confrontées au débat public lors du forum.

Pour cela, il nous faut travailler davantage à une vision solidaire de leur développement au service des usagers, de leur besoin, de l’aménagement du territoire en lien avec les questions d’environnement, de développement de l’emploi industriel, de relance économique des territoires. N’est-il pas nécessaire également de faire ressurgir avec force, non seulement, les revendications des personnels des services publics, mais aussi, l’ensemble de nos propositions revendicatives ayant pour objectif de développer l’emploi et la démocratie (la sécurité sociale professionnelle, le statut du travail salarié, la démocratie sociale, les droits nouveaux d’intervention dans la gestion, la formation professionnelle, les salaires, etc...).

La Commission Exécutive pourrait rencontrer tous les syndicats au cours du mois d’octobre afin d’aborder et de mettre en débat cette question auprès des syndiqués.

Un questionnaire utilisé comme base d’introduction au débat et les réponses, les idées développées serviront à préparer une journée de réflexion pour la construction des propositions départementales pour la défense et l’amélioration des services publics. Le 15 novembre serait donc une journée importante qui nous permettrait de ressortir avec des propositions revendicatives du territoire sur les services publics. L’ensemble des syndiqués serait invité.

Un deuxième questionnaire sera envoyé dans les syndicats des services publics afin de rassembler des éléments déjà développés en interne pouvant servir à la construction de revendications territoriales. Il sera également utilisé pour la préparation de la journée d’étude du 15 novembre.

Les actions permettant de faire connaître ces propositions seront de plusieurs niveaux :
- dans les syndicats par un document de retour sur les propositions finalisées afin qu’il soit communiqué aux syndiqués,
- aux mandatés de la Commission Locale Interministérielle de Coordination d’Indre et Loire et la commission départementale d’organisation et de modernisation des services publics en prévision des réunions à la Préfecture,
- avec le concours des Unions Locales, à la population, aux salariés des entreprises où nous ne sommes pas implantés, aux retraités et aux privés d’emplois,
- lors du Forum national de la CGT à Tours sur les Services Publics qui s’appuiera sur des expériences concrète de terrain et de territoire.

Le forum national de la CGT à Tours sur les services publics qui devrait avoir lieu le 5 décembre sera donc un rendez-vous important pour faire connaître nos propositions départementales. Il devra être ouvert si nous voulons inviter d’autres acteurs à réfléchir et à agir avec nous sur des objectifs qui peuvent être communs ou qui sont appelés à le devenir.

Prochaine réunion du secteur « Aménagement du territoire - Services Publics », ouvert à tous les membres de la C.E. le 7 octobre 2005 à 14h00 salle 306 au centre des halles à Tours.

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.