Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

TOUS ET TOUTES DANS L’ACTION LE 7 MARS 2017
Toutes et tous ensemble dans la lutte pour une Sécurité sociale du XXIe siècle, pour un grand service sanitaire, social et médico-social

Le 7 mars prochain, l’Union Départementale des syndicats CGT d’Indre et Loire appelle l’ensemble des salarié-e-s à se mobiliser, se rassembler, faire grève afin de reconquérir un système de santé et d’action sociale protégeant l’ensemble de la population et garantissant à chacun-e un accès à des soins de qualité.

Ceci, afin d’accompagner les personnels de la santé, de l’action sociale, des services publics et des fonctionnaires appelés par leurs Fédérations à faire grève et à manifester à Paris ou en territoire.

PDF - 657.6 ko
Téléchargez le tract de l’UD CGT 37

Derrière ces attaques contre notre système de santé, c’est tout notre modèle social qui est remis en cause. Et au cœur même de ce modèle, c’est bien le régime général de Sécurité sociale qui est dans le viseur.

Salaires :

Les Négociations Annuelles Obligatoires dans les entreprises ont commencé et il faut s’en emparer. Les propositions d’augmentation du patronat, en regard du coût de la vie, des compétences et des qualifications ne sont pas acceptables. Plus de salaires, c’est plus de cotisations pour faire face à nos besoins sociaux.

Conditions de travail :

La pression exercée sur les salariés s’amplifie de jour en jour. Des réorganisations-fusions-mutualisations incessantes sont engagées sans concertation. Les mises à dispositions, la gestion multi sites et les activités fractionnées sont légions. La logique comptable est le seul objectif, ne tenant plus compte de la condition humaine. Les conséquences sur les corps et les esprits sont abondantes et font peser un poids supplémentaire sur la Sécurité sociale contrainte.

Emploi :

Derrière les chiffres du chômage en trompe l’œil, ce sont moins d’emplois dans l’industrie, dans les services publics, des économies sur le dos des travailleurs, dans toutes les branches, pour plus de précarité, plus de sous-traitance. Et pourtant, pour ceux qui travaillent, la charge de travail ne cesse d’augmenter ; plus de pression, de stress, de « course à la productivité » au détriment de la qualité. Des embauches, c’est plus de rentrée dans les caisses des organismes sociaux.

Protection sociale :

Tous les futurs candidats à l’élection présidentielle parlent de protection sociale, et notamment de la Sécurité sociale. Mais très peu envisagent une sécurité sociale telle que la prévoyait le Conseil National de la Résistance, avec un financement assis sur les revenus du travail et, pourquoi pas, de la finance. Le démantèlement de la Sécu, c’est la disparition programmée de nos emplois !

Dans la préparation d’un grand mouvement interprofessionnel de grève le 21 mars,

le 7 mars, toutes et tous ensemble dans la lutte pour une Sécurité sociale du XXIe siècle, pour un grand service sanitaire, social et médico-social

Joignez-vous au déplacement en car à la manifestation parisienne des organisations CGT.

A Tours, rassemblement et manifestation à 15h00, Place Jean Jaurès.

POUR LES SERVICES PUBLICS, POUR L’EMPLOI,
LES SALAIRES ET LA PROTECTION SOCIALE

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.