Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Salarié-es de la santé, du social et du médicosocial du public et du privé TOUTES ET TOUS EN GREVE A PARIS LE 7 MARS 2017

Ensemble contre l’austérité, pour l’augmentation des salaires et faire entendre nos revendications !

Réunis en intersyndicale le 1er Février 2017, les syndicats CGT, FO et SUD de la Santé et de l’Action Sociale d’Indre et Loire se félicitent de l’appel conjoint de leurs Fédérations pour organiser la grève et manifestation nationale le 7 Mars 2017.

Dans la continuité du combat contre la Loi Travail et après le succès du 8 Novembre contre la Loi Touraine et les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT), ils ont confirmé leur volonté, dans le cadre de l’action commune, de créer un axe de résistance aux politiques d’austérité et de régression sociales qui dégradent les conditions de travail et de vie des salarié(e)s.

PDF - 664.9 ko
Téléchargez le tract intersyndical Santé Action Sociale 37

Les dernières réformes secondaires aux Lois Touraine, NOTre (réforme territoriale), Travail, de Financement de la Sécurité Sociale, à la politique de destruction du système de santé, et de nos acquis issus de 1936 et 1945, engagées par les gouvernements successifs, détruisent les secteurs de santé publique et privé. La casse de la sécurité sociale, la poursuite effrénée de mesures d’économies, au nom des grands équilibres budgétaires, aboutit à la marche forcée à la dés-hospitalisation.

Face à ce constat, après que leurs instances nationales se soient réunies et confirmées l’appel à une journée de mobilisation dans le cadre d’une grève nationale le 7 mars 2017, les syndicats CGT, FO et SUD de la Santé et de l’Action Sociale 37 décident de la préparer ensemble.

Dans la santé :

Partout, que ce soit au CHU de Tours, au CHIC, à Chinon, à Loches, à Luynes, à Sainte Maure, à Louis Sevestre, dans les EHPAD et les cliniques, dans tous les établissements de santé les mesures d’austérité et d’économie se multiplient et les conditions de travail et d’accueil se dégradent d’année en année :

• Suppressions de postes et de lits,

• Manque d’effectifs et de remplacements des absences, surcharge de travail, pénibilité accrue, pressions psychiques, burn-out en série, pressions managériales,

• Rappel incessant sur les congés,

• Salaires trop bas, diminution des titularisations, augmentation des contrats précaires.

Dans le social et le médicosocial :

Partout, dans tous les établissements, les salarié-es du social et du médicosocial subissent la même cure d’austérité et les conditions de travail et d’accueil se dégradent d’année en année :

• Diminution des moyens et des subventions, restructurations, fusions, suppressions de places, comme la fermeture de centres d’hébergement et de réinsertion sociale (centre Albert Thomas sur notre département),

• Suppressions de postes organisant ainsi la pénurie des personnels,

• Salaire trop bas et gel des valeurs de point dans la plupart des conventions collectives.

• Précarisation et la déqualification des emplois, perte du sens du travail et des missions, management de plus en plus agressif et violent.

Tout cela est inacceptable ! Ça suffit !

Madame Touraine, nos revendications :

-  Arrêt des rappels à domicile, remplacement de toutes les absences,

-  Arrêt des fermetures d’établissements, de lits, de places, de postes,

-  Titularisation des agents contractuels,

-  Rattrapage des salaires et augmentation immédiate de 25%,

-  Maintien de tous les emplois et des qualifications,

-  Adaptation des moyens aux besoins et octroi des moyens budgétaires permettant aux établissements d’assurer leurs missions de service public et d’embaucher les postes nécessaires,

-  Abrogation des lois HPST, Santé, Travail, NOTre,

-  Abandon des restructurations et Abandon des Groupements Hospitaliers de Territoires (GHT) qui impose le passage 800 hôpitaux à 130 GHT, avec 22000 fermetures de lits et 16000 suppressions de postes au niveau national,

-  Défense des statuts et des conventions collectives nationales de travail.

Pour un grand service de santé et d’action sociale
Toutes et tous en grève et à Paris le 7 mars 2017

Manifestation à 13h à Paris
RDV place Denfert Rochereau
Départ collectif en bus, rdv à 8h00
(retour à 20h30)
à la maison des syndicats, « la Camusière »
18 rue de l’Oiselet, Saint Avertin

Inscriptions pour les bus aux n° de téléphone suivant :

CGT syndicat départemental : 09 77 49 93 10/ 06 17 36 05 57

FO syndicat départemental : 06 81 68 01 71 / 06 12 08 99 17

SUD Santé Sociaux : 02 47 47 37 62/06 15 08 62 22

Un préavis de grève national est déposé.

Montrons à la Ministre que nous sommes toutes et tous là !

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.