Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Contre la répression des mouvements sociaux.
Rassemblement MARDI 15 NOVEMBRE 2016 À 13h
devant le Palais de justice, place Jean Jaurès à Tours.

Le 15 novembre, un militant actif pendant le mouvement contre la loi Travail passera en procès pour avoir stationné momentanément un camion servant de sono sur les rails du tram à l’occasion d’une manifestation.

Communiqué.

Depuis les huit derniers mois, un grand mouvement s’est exprimé contre la loi Travail et son monde.

Il s’ensuit une répression, touchant des syndiqués ou non, très forte :

- blessures et mutilations de manifestants,

- emprisonnements de certains d’entre nous,

- condamnations à des amendes,

- intimidations diverses, etc.

Cette répression s’opère sur tout le territoire et sous couvert de l’état d’urgence. Tours ne fait pas exception ! Ainsi plusieurs camarades ont été suivis jusque chez eux par des flics, arrêtés, violentés...

Le 15 novembre prochain, l’un d’entre eux, membre de Solidaires Étudiant-e-s et du mouvement des Tourangeaux Contre la Loi Travail (TCLT), va être poursuivi pour avoir stationné momentanément un camion servant de sono sur les rails du tramway place Anatole France, dans le cadre de la manifestation du 17/05/2016. Il ne fut pas le seul.

C’est la première fois à Tours. La voix publique appartient à toutes et tous. Elle ne sert pas uniquement à la circulation de véhicules quels qu’ils soient, mais à la liberté d’expression notamment lors de mouvement sociaux.

Fil Bleu, la compagnie des transports urbains de Tours et son agglomération, a porté plainte contre notre camarade. Selon La Nouvelle République (23/05/2016) c’est « une première pour le groupe [Fil Bleu] dans ce contexte ».
Fil Bleu aurait-il été incité à entreprendre cette démarche ? Par qui ? Cette entreprise aurait-elle été instrumentalisée à des fins de répression du mouvement social ?

Notre camarade est convoqué devant le Tribunal correctionnel de Tours le 15 novembre à 13 h 30. Il est poursuivi pour « entrave à la mise en marche ou à la circulation d’un véhicule de chemin de fer. Pénétration, circulation ou stationnement dans une dépendance de la voie ferrée interdite au public.  »

Nous exigeons :

-  la relaxe de notre camarade,
-  la levée de toutes les condamnations,
-  l’arrêt de toutes les poursuites à l’encontre des personnes arrêtées et/ou poursuivies lors des manifestations contre la loi Travail.

Nous appelons à

un rassemblement solidaire MARDI 15 NOVEMBRE À 13h devant le Palais de justice, place Jean Jaurès à Tours.

Signataires : Les Tourangeaux contre la loi Travail et son monde, Collectif Résistance Centre, Antirep37, Solidaires étudiant-e-s Tours, SUD-Solidaires 37, Sud rail, UD.CGT 37, NPA37.

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.