Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami


Le lien des retraités
N°08-Octobre 2016

EDITORIAL

Hervé Rigault, Secrétaire général de l’USR CGT 37

On ne doit pas se laisser plumer, Actifs et retraités doivent se retrouver au coude à coude.

PDF - 1.6 Mo
Lire le lien des retraités

Nous venons de vivre 6 mois de mobilisation intersyndicale intense. Le gouvernement a répondu par la répression anti syndicale et en utilisant l’arme du 49.3 justement dénoncée quand ses membres étaient dans l’opposition. La Loi est donc passée mais sur nombre de ses articles, nous avons obtenu des reculs non négligeables. Elle sera désormais comme un chewing-gum collé à sa chaussure. Personne n’oubliera. Le 15 septembre fut encore l’occasion d’une belle manifestation. Nous avons eu raison d’entrer en action.

Sur la même période, les salariés en retraite se sont également mobilisés à trois reprises pour leurs propres revendications : pensions, fiscalité, vieillissement ... En diffusant sur les marchés, nous nous sommes bien rendus compte que le mécontentement était profond chez les anciens. Par contre, nous étions en nombre très insuffisant dans la rue le 29. Ceci explique que le pouvoir ait décidé d’un nouveau blocage de nos pensions. Nous en sommes à plus de 40 mois de verrouillage. Ce sont nos droits acquis par nos cotisations qui sont piétinés quand en même temps les cadeaux fiscaux aux entreprises se poursuivent et que l’on met un point d’honneur à rembourser les créanciers.

Alors que devons nous faire ?

Devons nous patienter en écoutant le ronron d’une interminable campagne pour les présidentielles ?
On peut observer d’ores et déjà l’absence sur le social dans les discours, comme si cette campagne avait pour fonction principale de faire couler une chape de plomb sur le mouvement social qui a marqué la dernière période. Comme si on voulait nous faire disparaître.

Nous ne devons pas patienter, nous ne devons pas nous résigner, nous ne devons pas nous replier sur nous mêmes. Nous devons nous faire entendre par tous les moyens.

Les occasions ne vont pas manquer. Les attaques contre les services publics dont nous avons pourtant besoin se font très vives ces derniers temps. Sept fermetures de bureaux de poste et de distributeurs de billets en Indre et Loire. Fermeture des guichets SNCF à Saint Pierre et à la Petite Arche. Le prélèvement des impôts à la source. On ne doit pas se laisser plumer. Actifs et retraités doivent, une nouvelle fois se retrouver au coude à coude.

Le 51 ème Congrès Confédéral a réaffirmé que notre travail consistait à contester, à revendiquer et à mobiliser. Nous devons faire passer ce principe dans les faits. Nous devons aller à la discussion avec les actifs, avec les retraités, qu’ils soient syndiqués ou non. Nous devons les aider à franchir le pas vers l’action.

Ça ne nous empêchera pas de vous souhaiter à tous de bonnes fêtes de fin d’année. La vie continue !

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.