Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami


Le lien des retraités CGT 37. N° 07- Mars 2016
MARS, ET ÇA REPART !

EDITORIAL

Hervé Rigault, Secrétaire général de l’USR CGT 37

MARS, ET ÇA REPART !

Il y a deux mois, nous étions environ 300 retraités sur la place de la Préfecture malgré l’interdiction qu’on nous faisait de manifester suite à l’instauration de l’état d’urgence. Depuis, des milliers de perquisitions n’ont donné lieu qu’à 3 ou 4 instructions judiciaires pour activité terroriste mais l’état d’urgence a été prolongé.

PDF - 842.9 ko
Téléchargez le lien de retraités CGT 37 mars 2016

Et c’est le monde salarié qui le subit. Récemment, à Mulhouse, un camarade de 69 ans a passé la nuit au poste et a été condamné à une lourde amende pour avoir crié ce qu’il pensait de Valls et des CRS. Grosso modo, il en pensait la même chose que nous.

Pendant ce temps-là, le social est à l’abandon et nos revendications n’avancent pas d’un millimètre. Au contraire, la loi de démantèlement du Code du Travail constitue une nouvelle régression qui s’ajoute à celles qui l’ont précédée depuis une trentaine d’années.

Pourtant, le vent semble tourner. 1 500 000 signatures de la pétition contre la loi El Khomri qui fait déborder le Valls. Nous étions 7 000 à Tours le 9 mars et le 10 notre manifestation a reçu l’appui des actifs et d’un grand nombre de jeunes lycéens et étudiants. Ceux qui jouent à opposer les générations les unes aux autres ont d’ores et déjà perdu la partie.

Nous ne sommes pas une catégorie à part. Nous ne sommes pas des rentiers. Nous sommes des salariés en retraite.
Nous revendiquons pour que nos pensions soient revalorisées selon le principe du salaire continué.
Nous revendiquons pour une fiscalité juste et efficace fondée sur le principe de la progressivité en fonction des revenus.
Nous revendiquons pour un financement des dépenses de santé et de perte d’autonomie à 100 % par la Sécurité Sociale, fondée sur le principe de solidarité entre les générations, entre les bien-portants et les malades.

Nous sommes solidaires des jeunes et de l’ensemble du monde du travail, actifs ou chômeurs.

Nous faisons face à une alliance construite entre le patronat national et international, les gouvernements de la France et de l’Europe, leurs chiens de garde médiatiques et quelques complices qui voudraient négocier le poids de nos chaînes.

Leur objectif : faire baisser « le coût du travail ». C’est à dire nos salaires, nos pensions, notre protection sociale. Devons-nous accepter d’être ainsi sacrifiés pour qu’une minorité de privilégiés accumule toujours plus de Capital entre ses mains comme le montre le rapport de l’Oxfam ?

Nous aurons bien d’autres occasions de nous faire entendre au cours de ce mois de mars qui promet.

Le 31 à l’occasion de la journée nationale interprofessionnelle contre le projet de démantèlement du Code du Travail.

Mais, attention, le mouvement en cours peut encore nous réserver bien des surprises. Renforçons nos liens et notre action confédérée.

SOMMAIRE

-  Page 1 : Éditorial

-  Page 2 : 1ère fête de l’USR CGT 37 le 4 Juin 2016

-  Page3 : La vie de notre USR

-  Page 4 : La ministre du travail propose une réforme qui transforme en profondeur le code du travail.

Brèves

-  Page 5 : Bref historique des retraites complémentaires

-  Page 6 : Culture / Sports / Loisirs / Vacances>

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.