Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami


JEUDI 10 MARS 2016 JOURNÉE NATIONALE D’ACTION INTERSYNDICALE DES SALARIES RETRAITES
Manifestation à 10heures - Place Jean Jaurès à Tours

Appel National des organisations de retraité-e-s à une nouvelle mobilisation le 10 mars 2016

Les organisations syndicales de retraité-e-s UCR-CGT, UCR-FO, UNAR-CFTC, UNIR-CFE-CGC, SFR-FSU, UNIR-Solidaires et les associations de retraité-e-s FGR-FP, LSR, Ensemble & solidaires-UNRPA se sont rencontrées le vendredi 29 janvier 2016 et ont décidé d’appeler à une nouvelle mobilisation le 10 mars.

Elles ont constaté, malgré l’état d’urgence, la mobilisation dans les départements le 24 novembre : manifestations et rassemblements lorsqu’ils étaient autorisés, transformation de manifestations prévues en rassemblements, conférences de presse ayant reçu un bon écho dans les médias, interpellations des parlementaires, audience auprès des préfets, etc.

Elles ont pris acte des reculs sociaux sur les retraites qui risquent de s’accroître selon quelques rapports (OCDE sur l’âge de départ, Cour des Comptes sur la réversion, COR sur la situation des retraité-e-s en France).

Elles décident d’amplifier la mobilisation commencée le 3 juin 2014 et de faire du 10 mars une nouvelle journée d’actions :

• De demander une rencontre à M. Sapin, ministre des finances, sous forme de lettre ouverte, au sujet de la demi-part fiscale aux veuves et veufs, et de l’exonération de la majoration familiale, dont les importantes conséquences financières ont incité le gouvernement à décider de ne pas faire payer les impôts locaux aux personnes n’y étant pas assujetties les années précédentes. Elles revendiquent la remise en place de cette demi-part et de l’exonération de la majoration familiale.

• De mobiliser le jeudi 10 mars sur la revendication centrale du pouvoir d’achat, en baisse à cause du retard grandissant entre la revalorisation de l’ensemble du système des pensions et retraites par rapport au salaire moyen, de l’augmentation de la fiscalité spécifique aux retraité e s, du poids grandissant des dépenses contraintes des personnes âgées, notamment en matière de santé.

Elles revendiquent :

-  Une revalorisation des pensions en fonction de l’augmentation du salaire moyen et une pension au moins égale au SMIC revalorisé, pour une pension complète.

-  La défense des pensions de réversions et leur déplafonnement dans le régime général.

- D’appeler les organisations de retraité-e-s dans les départements à se rencontrer, afin d’amplifier la mobilisation et de préparer dès maintenant la mobilisation du 10 mars, manifestations, rassemblements, conférences de presse, etc.

En Indre-et-Loire, les organisations CGT, FO, CFTC, FSU, SOLIDAIRES, SFGR-FP, LSR, dans le cadre de cette journée nationale d’action les retraités et retraitées, appellent à une
Manifestation le 10 Mars 2016 à 10 heures - Place Jean Jaurès


UNION SYNDICALE des RETRAITES CGT 37

10 MARS JOURNÉE NATIONALE D’ACTION INTERSYNDICALE DES SALARIES RETRAITES

Après avoir manifesté le 24 novembre dernier malgré les interdits préfectoraux, les salariés en retraite seront à nouveau dans la rue le jeudi 10 mars, à l’appel des organisations de retraités (CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, FGR FP, LSR).

Les 16 millions de salariés retraités, qui ont produit une énorme quantité de richesses et qui ont cotisé leur vie durant, ne doivent pas être sacrifiés, sur le modèle de ce qui se fait en Grèce, au nom d’une compétitivité dont seule une minorité de privilégiés profite. Ils exigent de pouvoir vivre décemment leur retraite, ne pas se trouver dans le besoin et mener une vie sociale satisfaisante, comme le rend possible le niveau d’avancement de notre société.

Face au blocage des pensions (régime général et complémentaires), ils revendiquent :

- L’amélioration du pouvoir d’achat par un rattrapage immédiat de 300 Euros par mois

- L’indexation des pensions sur l’évolution du salaire moyen

- Pas de pension en dessous du SMIC

- Le retour à une revalorisation des pensions au 1er janvier de l’année

- De porter la pension de réversion des veufs ou veuves au taux de 75 %

Face aux difficultés d’accès aux soins, ils exigent :

- Une assurance maladie à 100 %

- La suppression des dépassements d’honoraires

- La prise en charge de la perte d’autonomie par la Sécurité Sociale

- Le développement des hôpitaux publics et des centres de soins

Les moyens existent pour satisfaire ces revendications :

- 20 milliards d’exonération de cotisations patronales en 2014

- 40 milliards d’euros de cadeaux fiscaux aux entreprises sans contrepartie, sans effet sur l’emploi

- 80 milliards de fraude fiscale des grandes entreprises et des grandes fortunes par an

- L’égalité salariale entre les femmes et les hommes : une source de cotisations considérables

Manifestation le 10 Mars 2016 à 10 heures

Place Jean Jaurès à Tours

PDF - 599.5 ko
Téléchargez l’appel

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.