Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami


Diaporama de la manifestation du 25 juin 2015 à Tours.

Environ 850 manifestants se sont rassemblés place Jean Jaurès pour défiler dans les rues de Tours : Rue nationale, arrêt place de la préfecture pour terminer au champ Girault, devant l’ARS.

Des délégations ont été reçues à la préfecture et à l’ARS de Tours. Elles ont porté les revendications des salariés d’Indre et Loire.

Au départ, cette journée de grève et de manifestations était appelée par les Fédérations de le santé et de l’action sociale CGT, FO, SUD et portait sur le retrait de la loi santé de Marisol Touraine :

« Organisons l’initiative nationale de grève et de manifestation pour le retrait du projet de loi santé, l’abandon du plan d’économies de 3 milliards pour les hôpitaux, l’arrêt des attaques contre les conventions collectives et les établissements dans le secteur social et médico-social ! »

Les syndicats dénoncent les projets de Groupement Hospitaliers de Territoire (article 27 du projet de loi) qui rendrait obligatoire le regroupement des hôpitaux locaux avec le CHU.

C’est ce qui est en train de se mettre en place en Indre et Loire avec le projet de GHT regroupant le CHU, Loches, Chinon, Amboise-Château-Renault, La Membrolle, Luynes et Ste Maure. Le CHU est également en pleine restructuration. « Il faut mettre un terme à cette politique de baisse des dépenses publiques, il faut mettre un coup d’arrêt aux suppressions de postes, à la dégradation des conditions de travail dans nos établissements et services, au gel des salaires et rémunérations et à la dégradation du service public. »

A l’appel de l’Union régionale des Professions de Santé et de la Fédération nationale des Orthophonistes les étudiants et les professionnels de l’orthophonie se sont joints au mouvement pour exiger la reconnaissance de leur diplôme à bac +5.

Pour l’instant, les orthophonistes sont considérés bac +2 et débutent leur carrière à l’hôpital au SMIC + 50€.

A cet appel initial se sont joints les syndicats FO et CGT de l’interprofessionnel pour soutenir toutes les luttes engagées par les salariés en Indre-et-Loire. La CGT a appelé aussi à la manifestation dans le cadre de sa campagne pour l’augmentation des salaires, des minima sociaux, des pensions.

C’est ainsi que l’on a vu dans les rangs de la manifestation :

-  Les agents du centre de Pontourny de Beaumont en Veron protestant contre la fermeture de cet établissement qui accueille des mineurs isolés étrangers. Ce centre dépend de la mairie de Paris qui a annoncé sa fermeture en avril dernier.

-  Les salariés du CEA de Monts pour protester contre la fermeture du centre du Ripault.

-  L’ensemble des travailleurs sociaux pour défendre leurs missions, obtenir une reconnaissance de leurs qualifications et dénoncer la marchandisation d’un secteur "vecteur de cohésion sociale". Ils étaient dans la manifestation.

-  De nombreux retraités.

-  Les militants CGT de la SNCF pour la défense du service public, des trains Intercité, et des TER.

-  Des salariés du Conseil Général pour défendre les services publics dans le département.

-  Et aussi de salariés de SKF, la Poste et France télécom, de la Nouvelle République......

La CGT appelle à la mobilisation tout l’été pour préparer une rentrée offensive.
Contre l’ensemble des mesures d’austérité et leurs conséquences contre le monde du travail

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.