Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

ADRESSE DES UNIONS DEPARTEMENTALES CGT ET FO AUX SALARIES D’INDRE ET LOIRE

Salaires, emploi, service public, Sécurité Sociale, code du travail, conventions collectives nationales, contrat de travail : sur tous ces domaines les remises en cause et menaces sont importantes et portées à la fois par le gouvernement et le patronat.

Que ce soit sur la Loi Rebsamen qui contourne les syndicats et remet en question l’égalité hommes/femmes, que ce soit sur la Loi Macron sur le travail du dimanche ou la barémisation dans le cadre prud’homal ou bien la Loi sur le Renseignement, et le pacte de responsabilité, le gouvernement a décidé d’une offensive généralisée sur les piliers sociaux de la République.

A l’instar de la réforme territoriale, ces attaques portent atteinte de manière coordonnée à la République et à l’égalité et l’universalité des droits. Cette politique est empreinte d’un autoritarisme social (utilisation de l’article 49.3) complément de rigidités économiques relevant pleinement du libéralisme économique.

Le dogme c’est l’économie budgétaire, la réduction de la dépense publique comme toute perspective !

Tout en découle :

• de la réforme du collège (perte de centaines d’heures de cours) imposée par la Ministre et refusée pourtant par les organisations syndicales majoritaires à plus de 80% avec une large mobilisation par la grève des enseignants ;

• de la Loi Touraine sur la santé qui inscrit l’hôpital public dans une cure d’austérité de 3Mds € d’économie et la suppression de 22000 postes en 3 ans avec le regroupement hospitalier forcé, à l’instar de la bataille menée par les salariés de l’AP-HP et le 11 juin partout en France ;

• mais aussi de la fermeture du CEA à Monts que le gouvernement, là encore pour des raisons budgétaires, impose à la Direction, avec à la clé la disparition de 600 emplois directs en Touraine et des centaines d’autres chez les sous-traitants.

Les organisations départementales CGT et CGT-FO réclament le retrait de ces contre-réformes !

Dans ce cadre, l’action des salariés s’inscrit pleinement dans l’action de résistance aux politiques d’austérité engagées depuis plusieurs mois par les confédérations ouvrières CGT et CGT-FO, avec la grève du 9 avril et la manifestation unitaire du 1er mai.

Dans le prolongement de leur action commune, les Unions Départementales CGT et CGT-FO d’Indre et Loire appellent leurs militants et l’ensemble des salariés à venir soutenir

• les salariés du CEA de Monts qui manifesteront à Monts le 18 juin à 17H30 contre la fermeture du site et pour le maintien de tous les emplois.

• les revendications des salariés de la santé et de l’action sociale : Manifestation le 25 juin à 10H00 place Jean Jaurès à Tours

De manière générale, les Unions Départementales CGT et CGT-FO d’Indre et Loire apportent leur soutien à tous les salariés du département qui luttent pour obtenir de meilleures conditions de travail, pour leurs emplois et leurs salaires.

Les Unions Départementales CGT et CGT-FO d’Indre et Loire rappellent leur opposition à toute politique d’austérité et leurs revendications communes exprimées le 9 avril dernier :

• Augmentation des salaires (Public et Privé), des retraites, des pensions et des minimas sociaux.

• Réduction du chômage et de la précarité et instauration de droits nouveaux pour les salariés et leurs représentants dans les entreprises.

• Création d’emplois en changeant de politique. économique.

• Garantie et développement du service public.

• La défense des garanties collectives (Code du travail, conventions collectives et statuts).

Les Unions Départementales CGT et CGT-FO appellent leurs sections et leurs syndicats à construire le rapport de force nécessaire pour faire reculer le gouvernement par la prise de position commune, d’assemblées générales dans les entreprises et les administrations sur la base de ces revendications, pour élargir la mobilisation à l’ensemble des salariés.

St Avertin, le 17 juin 2015

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.