Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami


Rassemblement du 21 mai 2015 devant le palais des Congrès de Tours pour dénoncer les agissements du MEDEF

Intervention de Stéphane DEPLOBIN

secrétaire général de l’Union départementale CGT d’Indre et Loire

Chers(es) Amis(es), Chers(es) Camarades,

Nous sommes réunis ce matin afin de dénoncer les agissements du MEDEF.

Ça suffit le Lobby envers les élus ! Ça suffit le pillage d’argent public !Ça suffit la mise en concurrence des territoires !

Pierre GATTAZ devrait plutôt se consacrer à la création d’emplois et ainsi mettre en œuvre son slogan de 1 million d’emplois affichés sur sa veste de costard.

Non seulement les communes, les collectivités locales sont de plus en plus asphyxiées par le pacte de responsabilité et la baisse des dotations, mais en plus il faudrait, selon le MEDEF, encore plus d’aides aux entreprises.

Alors donc, cette manifestation organisée par le MEDEF intitulée « Touraine, terre de réussite » serait-elle la réussite du chômage puisqu’en effet, l’Indre-et-Loire voit la progression de la courbe du chômage plus forte qu’ailleurs.

C’est une hausse de 9,3% des privés d’emplois sur un an en catégorie A, B, C.

Et tous les indicateurs sont dans le rouge :

- 13,3 % pour le chômage de longue durée
- 10,3% pour le chômage des séniors

Mais, nous dira-t-on, il faut accélérer les réformes, entendez plutôt, il faut accélérer la casse. • Casse du Code du Travail (loi Macron),

• Casse des droits des salariés (loi dialogue social),

• Casse de l’emploi,

• Casse des services publics,

• Casse de la Sécurité sociale et de l’hôpital public,

• Casse du pouvoir d’achat,

• Casse de l’école.

Je m’arrête là, car on pourrait en rajouter bien d’autres comme la casse des libertés avec la loi sur le renseignement.

Donc, à chaque projet, chaque réforme, c’est la patte du MEDEF qui est derrière tout ça.

Pour prendre le dernier exemple en date, le gouvernement entend rallonger la période d’essai dans les TPE, ou encore casser la hiérarchie des normes en privilégiant l’accord d’entreprise.

Si ce ne sont pas des revendications du MEDEF !

Localement, la ville de Tours, par exemple, prend différentes initiatives mêlant austérité et politique antisociale qui se traduisent par :

• Le durcissement des aides pour les plus démunis par le CCAS,

• La suppression des aides pour les étrangers,

• La fin du principe de gratuité des frais de cantines pour les plus démunis,

• La suppression de la subvention municipale à l’association Chrétiens Migrants,

• La fermeture du centre socio-culturel Léo Lagrange aux Fontaines.

Sur tous ces sujets, nous vous invitons au rassemblement le 26 mai devant la Mairie de Tours, jour du Conseil Municipal.

L’austérité se traduit aussi par la décision de l’Etat de fermer le CEA de Monts.Ce sont 600 salariés et autant de familles qui vont devoir partir et 3 fois plus de sous-traitants dont on ne sait pas ce qu’ils vont devenir.

C’est une nouvelle catastrophe pour le sud de l’agglomération déjà affectée par la fermeture de l’usine Michelin.

Un rassemblement des salariés est prévu ce soir devant la Préfecture à 17h30 pour défendre l’emploi. Nous vous invitons à venir soutenir les salariés.

Nous vous invitons aussi à prendre connaissance du contenu du projet de loi sur le dialogue social et d’utiliser la motion, la plus unitaire possible, et l’adresser au patronat et aux parlementaires.

Il faut aussi revendiquer des augmentations de salaires et exiger la tenue d’une conférence salariale.

La CGT revendique notamment une augmentation du SMIC de 10% au 1er juillet.

Il y a également une pétition à signer sur ce sujet.

Compte tenu du tous ces éléments, l’UD CGT d’Indre-et-Loire portera au CCN de la CGT de la semaine prochaine la proposition d’une nouvelle journée d’action interprofessionnelle mi-juin, pour continuer le processus de lutte et ainsi mettre les salariés à l’offensive contre ces multiples attaques.

Pour conclure, à l’image sur ce qui se passe à l’intérieur du Vinci, où le MEDEF va remettre 7 trophées à 7 entreprises d’Indre-et-Loire ; nous avons symbolisé, par ce dessin, les diplômes que devrait remettre Pierre GATTAZ aux douze salopards des entreprises du département :

Les trophées des 12 salopards en Indre et Loire

• Pour utiliser les fonds publics puis virer tous ses salariés : Mory Global

• Pour exploiter ses salariés pendant des décennies puis les virer : Michelin

• Pour polluer l’environnement et voler ses salariés : Medclean

• Pour bidouiller et organiser l’évasion fiscale : Radiall

• Pour user les salariés jusqu’à la corde et ne pas les payer : Meccoli

• Pour la collusion élus entreprise : Citya

• Pour l’arnaque LBO : AEG Power et TLD

• Pour la destruction durable de l’environnement : Syntron

• Pour l’apprentissage du dialogue social : Pieux Ouest

• Pour le mauvais exemple en terme de salaire et d’emploi : l’Etat (CEA)

• Pour le conflit d’intérêt tout au long de sa carrière : Marisol Touraine

• + la CCI d’Indre et Loire pour son absence de neutralité politique dans la campagne des présidentielles 2017 (ça fait beaucoup de peine à François, Nicolas et Marine).

Je vous remercie de votre attention.

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.