Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Travail du dimanche, c’est NON !

PDF - 575.6 ko
Téléchargez le tract de l’UD CGT 37

Le ministre de l’économie, Emmanuel Macron vient de déposer son projet de loi relatif à l’extension des horaires d’ouvertures des commerces.

Ce projet qui sera débattu en conseil des ministres en décembre est dicté par les patrons du Commerce. Celui-ci contient des régressions sans précédent.

Jugez-en vous-même :

• Le nombre annuel d’ouvertures dominicales autorisées par les Mairies passerait de 5 à 12 dimanches.

• Des ouvertures dominicales seraient autorisées dans les centres commerciaux.

• Les « zones touristiques de dimension internationale » seraient créées, elles viendraient s’ajouter aux zones touristiques actuelles.

• Le travail de nuit, aujourd’hui interdit par la loi, y serait autorisé jusqu’à minuit dans ces zones touristiques et centres commerciaux et ce, au mépris de notre santé.

• Les commerces dans les gares pourraient ouvrir chaque dimanche.

Une nouvelle étape est franchie pour nous faire travailler 24h sur 24 et 7 jours sur 7 !

En plus, aucune compensation n’est prévue pour les établissements de moins de 20 salariés ! Pour les autres, le montant de la majoration sera renvoyé à des accords.

Qui peut croire qu’une fois généralisés, le travail du dimanche et le travail de nuit seraient mieux payés ?

Ce texte est une nouvelle attaque sur notre droit au repos dominical. Il contribue à dérèglementer le code du travail dans le but de banaliser le travail du dimanche.

Salariés du commerce, des services, de la distribution, de la démonstration et de la prévention sécurité, nous vous appelons par diverses formes d’action (débrayages, délégations auprès de vos directions, actions pouvant aller à l’arrêt de travail) à refuser ce projet de régression sociale.

C’est un salaire digne, un emploi à plein temps et notre dimanche libre dont nous avons besoin, un point c’est tout.

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.