Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Le Lien des retraités d’Indre et Loire
n° 2 septembre 2014

Editorial

Cette année, on commémore beaucoup : centenaire de l’assassinat de Jaurès (peut être pour mieux l’enterrer ?), centenaire du début de la 1ère Guerre Mondiale pour le partage du Monde, 70ème anniversaire des débarquements en Normandie et en Provence pour écraser le nazisme. Le rappel de tous ces événements devraient nous faire espérer la Paix. Pourtant, cet été la planète a été à feu et à sang : Syrie, Libye, Irak, Afrique centrale, Ukraine ... Et bien sûr Palestine avec les nouveaux bombardements de Gaza , plus de 2 000 morts, avec la bénédiction de notre gouvernement qui ne trouve rien de mieux à faire que d’interdire les manifestations de protestation.

Au niveau de l’Europe c’est la situation économique qui reste catastrophique. Stagnation, chômage, sont confirmés à chaque publication de statistiques malgré les promesses des discours des responsables. Même l’Allemagne, le modèle, est touchée. Mais qui peut s’étonner que des politiques d’austérité et de réduction du coût du travail produisent de tels effets ? De plus, à l’horizon et dans l’obscurité se profile la menace de ce traité Transatlantique qui vise à durcir la concurrence entre les salariés américains et européens ainsi qu’à donner le pouvoir aux multinationales pour interdire tout progrès social.

En France, la grève des cheminots n’ a pas abouti, mais c’est partie remise, la détermination n’a pas faibli. Rarement un mouvement social n’avait subi autant d’attaques menées conjointement par le gouvernement, le patronat, les syndicats jaunes et leurs chiens de garde des médias. Un peu plus tard, la comédie de la Conférence Sociale de juin a tourné court, CGT, FO et FSU gâchant la fête pour ne laisser que le gouvernement, le Medef et la CFDT bricoler leur dernier pacte dans le confort d’un entre soi hostile au monde des salariés qu’ils souhaitent voir à genoux. 30 milliards de cadeaux au patronat et le 20 août on apprend que les actionnaires des entreprises cotées en Bourse ont vu leurs dividendes augmenter de 30% !

« Valls la menace » s’obstine quand même dans des politiques qui font tous les jours la démonstration de leur injustice et de leur inefficacité. Il nous promet encore plus de mesures d’austérité comme à l’Assurance Maladie avec la suppression de 4 800 emplois programmée. Rien à attendre de son nouveau gouvernement, avec un homme de la finance à la tête de l’économie, si ce n’est davantage d’autoritarisme. C’est le moment dont profite l’héritier Gattaz, très satisfait, pour avancer, au nom de l’emploi bien sûr, de nouvelles exigences anti-sociales et anti-syndicales. Dès le lendemain, dans une interview donnée au journal Le Monde, François Hollande montre qu’il a bien compris le message et embraye sur les seuils sociaux.

Nous, salariés retraités, par contre, sommes bien en plein dans le collimateur de toutes ces mesures, pour qui le coût du travail, c’est nous. Le débat sur la Loi portant sur l’autonomie est repoussé à la fin de l’année. La revalorisation des pensions est repoussée à octobre 2015. C’est un gel de 30 mois que l’on nous impose. On nous annonce que les pensions de moins de 1 200 Euros seraient épargnées, on ne sait pas trop comment. Donc à 1199 on disposerait d’un revenu modeste et à 1201 on serait un retraité aisé ? Il faut réaffirmer fermement que les pensions sont un droit à la continuité salariale, acquis par la cotisation et qu’aucune d’entre elles ne doit être inférieure au SMIC que la Cgt revendique à 1 700 Euros bruts.

Ce rapide tour d’horizon démontre que, sur la lancée de la pétition de janvier et de la manifestation nationale réussie du 3 juin dernier nous devons tout faire pour que le 30 septembre prochain les salariés retraités soient encore plus nombreux dans la rue contre l’austérité, pour la Sécurité Sociale, pour leurs pensions, pour leur pouvoir d’achat, pour le droit de vieillir dans la dignité. Cette fois ci, les médias ne pourront plus nous ignorer.

Sommaire :

PDF - 4.6 Mo
Lire la suite

Page 1 Editorial

Page 2 le 3 juin en image

Page 3 le camarade Michel Rukebush nous a écrit

Page 4 refusez le traité transatlantique

Page 5 Impact du non gel des pensions inférieures à 1200€

Page 6 les brèves locales

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.