Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Les retraités CGT veulent lutter contre la perte d’autonomie

Article paru dans la Nouvelle République du 8 février 2014

photo NR

L’USR CGT 37 organise plusieurs opérations autour des problèmes des retraités. Elle regrette entre autres le manque de personnel dans les Ehpad.

L’USR CGT 37 organise plusieurs opérations autour des problèmes des retraités. Elle regrette entre autres le manque de personnel dans les Ehpad. L’USR CGT 37 organise plusieurs opérations autour des problèmes des retraités. Elle regrette entre autres le manque de personnel dans les Ehpad.

L’USR CGT 37 organise plusieurs opérations autour des problèmes des retraités. Elle regrette entre autres le manque de personnel dans les Ehpad.

Le débat autour d’une loi sur l’autonomie, c’est un serpent de mer. Solange Mondot et ses camarades de l’Union syndicale des retraités (USR) CGT 37 ne veulent plus de promesses. Ils attendent des actes pour améliorer la situation des retraités, et c’est dans ce contexte que va se tenir le 11e Congrès de l’USR CGT 37, le 11 mars.

« Il y a une pauvreté qui se développe chez les retraités, notamment chez les femmes, souligne Hervé Rigault, le secrétaire général. Ce sont souvent elles qui ont un minimum de retraite, seulement 6-700 € par mois. »

Histoire d’alerter l’opinion publique sur le sort de ses aînés, l’USR CGT 37 a lancé une campagne de cartes-pétition, distribuées sur les marchés, adressant ses vœux au président de la République, mais avec un mot d’ordre limpide  : « A Monsieur le président de la République. Baisse du pouvoir d’achat, impôts, TVA  : les retraités disent stop. »
Le 27 février, les cartes recueillies seront déposées à la préfecture.

Un après-midi débat autour de la perte d’autonomie est également organisée mardi 11 février, à la salle de la Camusière à Saint-Avertin, en présence de divers organismes concernés.

La CGT veut faire bouger les lignes.

S.B.

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.