Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Non à la fermeture de l’accueil de la CAF d’Indre et Loire.

La Caisse d’allocations familiales d’Indre et Loire annonce qu’à compter du 7 mai, l’accueil des allocataires se fera uniquement sur rendez-vous préalablement pris par téléphone ou par internet.

La CGT des organismes sociaux de la Région Centre dénonce cette décision qui est la conséquence d’une politique basée sur une logique comptable qui ne prend pas en compte les besoins sans cesse grandissant des familles, des allocataires.

Plus de 1000 postes ont été supprimés dans l’ensemble des CAF dans le cadre de la dernière Convention d’Objectifs et de gestion. Autant d’emplois doivent être supprimés d’ici à la fin 2012. Cette politique de réduction d’effectifs s’accompagne de fermetures d’accueil et d’heures supplémentaires obligatoires.

La décision prise par la direction de la CAF d’Indre et Loire (qui s’est déjà illustrée dans la remise en cause de l’accord sur la réduction du temps de travail) s’inscrit dans une politique de démantèlement de la Protection Sociale. Cela ne peut qu’accentuer la dégradation des conditions de travail des salariés de la CAF et nuire à la qualité du service rendu aux allocataires.

Qu’on ne s’y trompe pas, cette décision camouflée de fermer l’accueil du public aura de graves conséquences pour les plus démunis, les plus fragiles car ce sont eux qui ont le plus besoin d’être accueillis, accompagnés, conseillés.

La CGT des organismes sociaux de la région Centre exige l’annulation de cette mesure.

Pour la CGT, la réponse aux besoins de la population passe par la satisfaction des revendications du personnel de la Sécurité Sociale :

- Arrêt des suppressions d’emplois dans la sécurité sociale

- Embauche d’effectifs supplémentaires

- Des formations adaptées

- Reconnaissance des qualifications

Contact :

Antonin Rossilli

06.19.81.75.73

tony.rossilli@orange.fr

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.