Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Appel à Souscription au cahier de l’Institut CGT d’Histoire Sociale de la Région Centre « Gaston Monmousseau , un militant Tourangeau Secrétaire de la CGT

PDF - 329.5 ko
Télécharger l’appel à souscription

L’Institut CGT d’Histoire Sociale Région Centre, l’Union Départementale CGT d’Indre et Loire et son collectif d’Histoire 37

publient les actes du colloque qui s’est tenu le 10 juin 2010 en mairie de Tours, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la disparition d’une grande figure nationale et tourangelle du mouvement syndical que fut :

GASTON MONMOUSSEAU.

Une vie de dévouement et de fidélité à la classe ouvrière

Né le 17 janvier 1883 à Luynes (Indre-et-Loire), -Décédé le 11 juillet 1960 à Paris (XIXe arr.)

Fils unique, issu d’une famille de petits paysans tourangeaux républicains et anticléricaux, Gaston Monmousseau fut durablement marqué par ses racines sociales et régionales. Il fit son apprentissage de menuisier à Azay / Cher, puis travailla à Tours. À dix-huit ans, « anarchiste convaincu et antimilitariste décidé », il refusa de se présenter devant le conseil de révision. Finalement, il accomplit son temps sous les drapeaux tout en restant attaché à ses idées.

Il se maria à Courçay (37) en octobre 1907.

Libéré du service militaire, il tenta, « sous l’influence des idées anarchistes » de se libérer de l’exploitation patronale en travaillant à son compte comme petit artisan menuiser à Saint-Martin Le Beau (37). En octobre 1910, où il monte sur Paris.

La guerre le surprit affecté à l’atelier de Clichy. Elle ne fit qu’intensifier son action militante, depuis la défense de revendications matérielles élémentaires jusqu’au combat pacifiste.

Au congrès « unitaire » extraordinaire de décembre 1921 qui rassembla les syndicats dissidents au sein de la CGT, Monmousseau fut élu membre de la commission administrative de la nouvelle CGT- U. Puis en devient le secrétaire général.

En janvier 1922, Monmousseau fut désigné membre du comité de rédaction et succéda à Monatte comme gérant du journal syndicaliste la Vie ouvrière.

Après la seconde guerre mondiale, il reprit ses responsabilités syndicales de secrétaire confédéral, et directeur de la VO, il en fit le magazine officiel de la CGT, Il donna ainsi près de deux cents contes à ce journal, signés Jean Brécot, en partie regroupés dans divers ouvrages successifs inaugurés en 1952 avec La Musette de Jean Brécot. À la Vie ouvrière, Il trouvait l’inspiration en fumant sa pipe silencieusement, puis, d’un seul coup, il rédigeait.

« J’écris comme je pense », disait-il.

Gaston Monmousseau a été et restera l’une des plus hautes figures de la CGT et de la classe ouvrière. (H.Krasucki - Février 1983)

Appel à Souscription Au cahier Institut CGT d’Histoire Sociale de la Région centre « Gaston Monmousseau un militant Tourangeau Secrétaire de la CGT »

Souscription : chèque de 8 € à l’ordre :

« IHS CGT Centre », CCP La Source 451-54W

A découper et envoyer :

- Au Collectif Départemental d’Indre et Loire de l’IHS-CGT-Centre
- UD-CGT d’Indre et Loire - BP 60 425 - 37174 Chambray les Tours

- Nom et prénom du souscripteur

- Nombre d’exemplaire

- Adresse

- Code Postal

- Ville

- Signature obligatoire

PDF - 244.6 ko
Intervention de l’IHS Centre à la CE de l’UD 37 du 4 mars 2011

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.