Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Grenelle de l’Environnent : Le gouvernement doit tenir ses engagements sur le fret.

Lundi, 21 février 2011 / Frédéric Dayan

Les associations environnementales, les ONG, les organisations syndicales (dont la CGT et plusieurs de ses organisations professionnelles) et l’Appel des 365 viennent d’adresser une lettre ouverte aux Présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Elles dénoncent un « monde à l’envers » où s’opère contre tout bon sens un report modal massif du rail vers la route, sous l’effet de choix politiques, en réalité, contraires aux affichages. Ce 21 février, partout en France elles organisaient des initiatives pour faire connaître cette lettre ouverte. A Paris, elles ont enu une conférence presse àlaquelle participait notamment Bernard Thibault pour la confédération CGT, Gilbert Garrel, secrétaire général de la fédération CGT des Cheminots et Daniel Geneste pour l’Union interfédérale des transport CGT).

Ces organisations persistent à demander la révision d’urgence du plan Fret SNCF et une réelle rupture dans la politique des transports de marchandises pour organiser un report modal de la route vers les modes alternatifs vertueux.

Elles réclament un schéma national d’infrastructures en conformité avec les engagements du Grenelle, particulièrement en ce qui concerne la priorité et l’urgence de régénération des réseaux existants.

Elles dénoncent la dérive des Etats Généraux du transport routier marchandises ; une dérive qui exacerbe la concurrence et le dumping social en visant, uniquement, une meilleure compétitivité de ce mode et en faisant l’impasse sur une revalorisation, indispensable, des conditions sociales et de travail des salariés.

Les organisations affirment que le report modal n’est crédible qu’accompagné d’une revalorisation tarifaire et sociale du transport routier de marchandises et qu’il constitue la pierre angulaire au changement de paradigme, indispensable pour atteindre les objectifs du Grenelle et relever les défis climatiques et énergétiques.

Ces organisations ont lancé une pétition nationale « Appel des 365 » Depuis le 14 février, le CCE-SNCF, associé au CE Fret, a lancé une campagne pour la défense du fret ferroviaire dont le but est d’interpeller les citoyens, élus locaux, cheminots, pouvoirs publics et la direction de la SNCF autour de propositions alternatives. Voir le site et la campagne du Comité central d’entreprise des cheminots.

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.