Imprimer Imprimer Envoyer à un ami Envoyer
à un ami

Syndiqué(e) ! L’action compte double.

La détermination qui monte en puissance donne de l’élan à la syndicalisation.

- 34 374 syndiqués nouveaux depuis de début de l’année,

- 3 447 sur le seul mois de septembre,

des dizaines de sollicitations quotidiennes, pour rejoindre la CGT, témoignent d’une volonté d’investir l’action syndicale.

Tout appelle à renforcer cet intérêt pour la cause du progrès social.

Nous y voyons un cinglant démenti à tous ceux qui voudraient justifier l’austérité pour mieux faire souffler la résignation.

Le gouvernement a beau feindre de ne pas voir la puissance des manifestations pour prétendre justifier ses refus d’entendre l’opposition résolue à sa réforme.

Il est loin de convaincre, comme en témoignent ces forces nouvelles et les millions de salariés qui se mobilisent.

Face à cette attitude provocatrice, la bonne réponse est de mobiliser encore plus fort et de franchir le pas de la syndicalisation.

. L’objectif, c’est d’être plus nombreux dans l’action, les grèves et les manifestations, en tenant dans les entreprises des assemblées pour débattre et décider des formes d’actions pour gagner.

TOUS ENSEMBLE, il est grand temps de marquer un coup d’arrêt aux orientations qui prennent toujours pour cible les salariés en faisant la part belle aux financiers.

C’est bien ce qui est au coeur du profond sentiment d’injustice que soulève la réforme « Woertz » tant par son contenu que par le fait que la crise sert d’argument à toutes les attaques contre notre protection sociale, et contre le travail lui-même au « profit » des actionnaires.

Voilà la raison qui conduit la CGT à appeler les salariés à agir pour la retraite à 60 ans et pour leurs revendications, en exigeant l’ouverture de négociations pour arracher des avancées sans attendre.

. Plus d’emplois, de salaires, de meilleures conditions de travail, ce sont autant de moyens pour financer les retraites en faisant reculer le chômage.

Chaque revendication satisfaite participe à inverser une logique de rentabilité et constitue un levier pour gagner un autre partage des richesses produites par le travail.

Le patronat a beau se cacher derrière le délégué du Medef Sarkozy, sa responsabilité est totale dans la situation des salariés et nous entendons bien lui demander des comptes.

. C’est tout l’enjeu d’enraciner l’action dans l’entreprise en faisant vivre la démocratie, pour décider ensemble des formes d’actions qui vont permettre d’exercer dans la durée la plus forte pression sociale.

Le besoin d’échange, de convaincre, de partage, d’arguments et d’expérience place la question de la syndicalisation comme un véritable tremplin pour se donner les moyens de gagner.

. Des salariés citoyens, acteurs des actions efficaces pour rassembler, cela s’appelle un syndicat pour mettre le collectif et l’expérience d’une organisation au service des revendications.

Plus que jamais dans la période, poser la question de renforcer le syndicat, se syndiquer, c’est aussi lutter.

C’est bien le sens que la CGT entend donner à son appel en direction des salariés à prendre leur place dans le syndicat.

Ce sera aussi un signal fort de détermination, pour construire un rapport de force durable en s’en donnant les moyens adressé au Medef et au gouvernement.

TOUS ENSEMBLE, DONNONS LA FORCE au syndicat de faire gagner le progrès social.

SYNDIQUEZ-VOUS !

(JPG)

CONTACT :

Adresse : MAISON DES SYNDICATS

Union Départementale CGT d’Indre et Loire

18, rue de l’Oiselet à SAINT AVERTIN

Accueil standart : 02 47 38 53 81

Courier électronique : ud37@cgt.fr

FAX:02 47 38 89 39

PDF - 108.2 ko
Tract à télécharger
PDF - 518.4 ko
bulletin d’adhésion à télécharger

Site réalisé sous Spip - Xhtml 1.0 - Css 2 - Rss 0.91.